Le Musicien Intervenant – MI

Le musicien intervenant

Artiste pédagogue, le musicien intervenant travaille sur projet dans les écoles, en lien avec les enseignants de l’Éducation Nationale. De la maternelle au CM2, il fait vivre des expériences très concrètes aux enfants, à partir de cinq grandes familles d’activités qui conjuguent appropriation des oeuvres, développement de la pratique et interprétation : rythme et mouvement, écoute, pratique vocale, pratique instrumentale, qui viennent chacune soutenir l’activité d’exploration et d’invention. Tout apprentissage passe par la mise en jeu du corps et s’appuie sur l’intégration progressive du geste musical, avec le souci de conjuguer exigence artistique et épanouissement de chacun.

“Le musicien intervenant travaille également souvent dans les lieux d’enseignement de la musique, dans les structures culturelles et auprès de divers publics. Il est créatif, ouvert et capable d’initier des projets en partenariat visant la démocratisation de l’éducation musicale, artistique et culturelle par des pratiques collectives et créatives, notamment à travers une pédagogie fondée sur l’oralité.” *

* d’après le référentiel métier du Musicien Intervenant, document de travail, 2018


Réf. et informations complémentaires : Document sur le métier de musicien intervenant,
rédigé par le conseil national des CFMI en 2005


 


Le Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant (DUMI)

L’éducation musicale des enfants à l’école maternelle et élémentaire est officiellement assurée par les professeurs des écoles. Ceux-ci sont préparés à cet enseignement au sein des IUFM qui consacrent 40 heures environ à cette discipline. Peu d’entre eux bénéficient au cours de leur carrière, d’une formation continue en éducation musicale.
Depuis les années 1970-1980, diverses associations ont offert à des musiciens une formation leur permettant d’enseigner en milieu scolaire. S’appuyant d’une part sur ces expériences et, d’autre part, sur la demande des collectivités locales, les ministères de la Culture et de la communication et de l’Éducation nationale ont créé d’un commun accord, en 1983, les centres de formation de musiciens intervenant à l’école élémentaire ou CFMI. Implantés au sein de centres universitaires inter-régionaux, ceux-ci dispensent aux musiciens confirmés de niveau bac + 2 une formation théorique et pratique menant au DUMI.
Le DUMI permet de postuler à des emplois créés par les collectivités locales : régions, départements, communes. Leur cadre, prévu dans le statut de la fonction publique territoriale, est celui d’assistant spécialisé d’enseignement artistique, qui concerne également les titulaires du DE. Ces emplois peuvent être rattachés à une collectivité territoriale, une école de musique ou une association.